Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
agriculture Gaïa

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum -> Spécialités et Études -> Agroalimentaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur

Message

agriculturegaia
Jdid
Jdid

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 6

MessagePosté le: 28/03/2008 21:19:15    Sujet du message: agriculture Gaïa

Répondre en citant


Mais J'arrête pas de vous dire d'étudier le site www.agriculturegaia.com et de vous inscrire à la newsletter du site pour avoir TOUTES les infos pour pouvoir en discuter sérieusement. J'accepte les avis, conseils et suggestions mais lorsqu'on me sollicite (souvent agression pure et simple où le sujet n'est qu'un prétexte de défouloir pour certains d'entre vous) alors que la réponce se trouve en noir et blanc (gris) expliqué avec tous les détails et sourcé par les plus éminents spécialistes sur les questions de réchauffement et reforestation, je me demande si certains d'entre vous échangent sur le forum pour passer simplement le temps.... Je vous invite donc à étudier l'agriculture Gaïa avant de me solliciter, En vous remerciant de votre compréhension.

LE BAMBOU ET LE TIERS MONDE.

Les bambous sont utilisés pour la construction des machines agricoles Gaïa. Cette machine agricole permet l'hyperproductivité alimentaire n'importe où sur Terre, impliquant l'éradication de la famine en 2 ans et l'enrichissement dès la troisième année: Le contrat Gaïa.
Le système Terre favorise la niche écologique spontanée des bambous dans la zone du Tiers-monde. Je ne crois pas au hasard ni à la coïncidence, surtout de la part d'un système aussi complexe et perfectionné que le système Terre soumis à la théorie du chaos.

Il suffit de comparer les 2 cartes:

Carte de la niche écologique spontannée des bambous.

Carte du Tiers Monde (en vert).

Je vous laisse tirer vos propres conclusions sur ce fait.
La technique de l'observation/contemplation permet d'associer des événements qui ne sont pas à première vue corrélés. Les 2 cartes démontrent d'une façon absolue que le système Terre défavorise certaines niches écologiques relativement tout en émettant la possibilité de rééquilibrer un déséquilibre apparent. En clair, Mère Nature a défavorisé l'espèce humaine (et non RACE, non sens! scientifiquement non valable!) dans les régions où pousse le bambou (il y a bien entendu d'autres végétaux qui ont la même niche écologique mais le bambou est le seul à pouvoir produire du miam-miam). Le bambou servant à faire du miam-miam, le système Terre revalorise et encourage par conséquent ce qu'il a défavorisé en apparence. Le jour où les scientifiques accepteront cette nouvelle démarche scientifique, ils crééront des systèmes utiles pour l'Homme tout en respectant le système Terre et donc apporter des solutions techniques et théoriques sans risques iatrogènes: Dans l'ère de l'étude (ITER, voir Newsletter N°4: "dessert" de la fusion nucléaire impliquant la puissance du soleil, la technique de l'observation/contemplation permettrait d'éviter les conséquences iatrogènes, comme l'explosion de la planète pure et simple parce que des apprentis sorcier non pas pu arrêter les réactions en chaîne de fusion.. Contrairement à la fission, si la fusion s'embale, la catastrophe de Tchernobyl qui a irradié les êtres vivants d'Europe sera dérisoire: La fusion nucléaire peut faire exploser la planète. L'avenu de la fusion nucléaire à application civile est inéluctable, aucune personne au monde ne peut arrêter cette démarche, tout comme nous ne pouvons plus actuellement contrecarer le réchauffement climatique impliquant d'énormes rétrospections qui amplifient encore plus ce phénomène. Alors la question n'est pas de savoir si la fusion nucléaire va faire exploser la planète ou pas puisque si çà explose, nous ne seront plus là pour en discuter, mais de savoir qui sera propriétaire de cette nouvelle énergie qui supporterait la croissance démographique les 10 milliards d'êtres humains en 2100. La seule solution est que cette énergie soit le bien commun de l'humanité (en déposant simultanément dans tous les pays le brevet de fusion par les chercheurs indépendants afin qu'aucun gouvernement ou multinationale/lobby puisse monopoliser cette énergie), tout comme l'eau potable et la nourriture afin de stabiliser enfin la croissance mondiale d'une façon pacifique, non violante et... Humaine!

Le bambou est creux, le vide étant séparé par des cloisons étanches. Il devient adulte en 365 jours. Les cloisons de la machine agricole Gaïa en position verticale, servent de supports racinaires pour les végétaux cultivés. Chaque végétal est installé au niveau des cloisons. Chaque cloison supporte le poids d'un seul végétal. Il est donc possible sur des bambous de 10 mètres de hauteur de cultiver les végétaux sur toute la hauteur sans pour autant tasser et alourdir les plantes du bas du système. C'est le même principe que dans les montagnes: Dans la nature, les végétaux sont soumis aux différentes forces du sytème Terre. La plante cultivée en position verticale est soumise à la gravité corrélée à son besoin de recherche de lumière. Ces 2 forces antagonistes provoquent la croissance de la tige principale du végétal en forme de L. La partie courbée du L a pour fonction de faire relever la tête du végétal tout en augmentant la résitance des fibres due au poid qu'il subit, en particulier pour les végétaux à fruits qui pèsent lourds. Les végétaux à fruits subiront plus la gravité que les autres végétaux sans fruits. Ces végétaux auront donc leurs tiges principales vers le bas avec les branches secondaires vers le haut. Dans la position verticale, le végétal du haut ne prendra pas la place du végétal en dessous car ce dernier poussera aussi relativement vers le bas. Pour une même génétique, des conditions photopériodiques et hygrométriques similaires, le végétal cultivé en position verticale, du fait de plus de contrainte, aura une résistivité beaucoup plus forte que le même végétal cultivé en position horizontale. Les cloisons en position horizontale de la machine agricole Gaïa servent de supports racinaires et permettent d'emprisonner l'eau lorsque la pompe solaire arrête de fonctionner la nuit. La nuit, les végétaux ont beaucoup moins besoin d'éléments nutritionnels et donc peuvent se contenter de l'eau stagnante. Cette technique nommée hydroponie (technique de culture hors sol, pour mémoire, 10% des tomates issues de l'agriculture scientifique que nous consommons sont issues de la culture hors sol avec la différence qu'il a utilisation d'engrais chimiques et utilisation de substrats cancérigènes comme la laine de roche apparentée à l'amiante) permet d'éviter d'acheter du matériel (tuyau, gicleurs) facilitant l'entretient de la machine agricole Gaïa et surtout permettant l'utilisation de l'eau à 100%, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour ceux qui veulent faire de l'agriculture dans les déserts arides!

Toute plante introduite éloignée de sa niche écologique originelle peut devenir de futures invasives: Il suffit de demander gentiement au système Terre si l'introduction des bambous dans les déserts arides peut avoir des effets iatrogènes... Si le bambou est une espèce invasive dans les déserts arides, personne ne s'en plaindra et surtout pas le système Terre (de plus une plante ne peut être invasive si l'écosystème concerné ne contient pratiquement aucune autre plante!)... Dans le cas contraire j'accepte que Mère Nature me colle un procés! Mais je ne pense pas qu'il y aura un procés: L'introduction des bambous dans les déserts arides n'aura aucune conséquence dans un premier temps. En effet, les bambous ne poussent pas dans les déserts, ce sont des bambous coupés qui serviront pour la machine agricole Gaïa génération n°2. L'installation à grande échelle des machines Gaïa associée à la lombriculture dans les déserts va créer la couche arable qui permettra aux plantes autochtones comme certains acacias de se réveiller et s'épanouir. Dans un deuxième temps, les bambous peuvent pousser dans les machines Gaïa n°2 afin de les utiliser au bout d'un an, avec leurs systèmes racinaires, pour la construction de la machine n°3 (machine végétale et vivante contrairement à la machine n°2 qui est végétale mais morte puisque sans système racinaire). La troisième étape est d'enfouir les bambous fatigués de la machine n°2 en la remplaçant par les bambous avec leurs sytèmes racinaires qui ont poussés dans la machine n°2. Cela accélère le compost végétal par les lombrics qui accélère la création de la couche arable simultanément au réveil de plus en plus important d'espèces végétales autochtones. Il est évident à ce moment précis que si un petit malin importe et plante des espèces végétales exotiques et invasives, nous nous retrouvons avec les mêmes problèmes que nous rencontrons dans certains écosystèmes. Donc si procès par Mère Nature il doit y avoir, ce sera le petit malin qui sera sur les bancs des accusés... Pas moi!


Le cycle infernal amenant à la désertification.

La destruction de la végétation amène à des sols moins protégés entraînant la dégradation des sols entraînant la réduction du fonctionnement hydrique des sols entraînant une baisse de la productivité des sols entraînant une diminution des ressources foncières par individu entraînant la pauvreté qui amène à l'augmentation de la pression humaine provoquant une gestion non durable des sols (surpâturages, défrichement intensif, abandon des jachères) provoquant à son tour la destruction des végétaux.

CO2 et fonte des glaces.

D'après le dernier bulletin de l'organisation mondiale météorologique, le CO2 contribue pour 63% au phénomène de réchauffement climatique et pour les 5 dernières années, a participé à 91% de l'augmentation du réchauffement. Sachant que le principal responsable est l'Homme dans l'émission du CO2 (industrie, agro-alimentaire, déforestation...), les pays industrialisés n'ont fait aucun cas du traité de KYOTO et ressemble étrangement à la conférence de Grenelle où toutes les instances politiques vont dans le même sens à propos de la préservation de l'environnement mais qui n'est en fait qu'un discours hypocrite pour "gagner du temps".

Il n'y aura plus de barrières de corail d'ici 2100.

Entre 2050 et 2100, les récifs coralliens pourraient bien avoir été rayé de la carte des fonds marins: C'est la triste conclusion émise par une équipe internationale de scientifiques menée par Ove Hoegh-Guldberg.
La cause: L'acidification des océans, conséquence directe de l'augmentation de CO2 dans l'atmosphère. En effet, les océans absorbent 1/4 des émissions de CO2 liées aux activités humaines. Mais dans l'eau, le CO2 augmente l'acidité de l'eau, réduisant la disponibilité en ions carbonates, briques essentielles de la calcification des coraux. La concentration en carbonate dans les océans ainsi que le pH de l'eau seraient à leur plus bas niveau depuis 420.000 ans! Selon les simulations des chercheurs, si la teneur en CO2 dans l'atmosphère continue de croître au rythme actuel par an, densité et diversité se dégraderont rapidement au sein des récifs coralliens.
Seule une acclimatation physiologique ou de mécanismes évolutifs pourraient retarder l'échéance mais celà semble improbable car les récifs coralliens ont un temps de génération long et une faible diversité génétique qui limitent leur capacité d'adaptation.
La disparition du corail entraînera dans son sillon un effondrement de la biodiversité et des ressources halieutiques associées à ses récifs.
Les nations unis estiment que 156000 km2 de récifs coralliens sont nécessaires pour soutenir la croissance de la population prévue d'ici 2050.
La disparition des récifs coralliens qui abritent une très grande biodiversité dans les océans entraînera la disparition de très nombreuses espèces vivants, dont les poissons que l'Homme consomme. Cette disparition rappelle étroitement la disparition des haies et des clôtures naturelles qui abritaient aussi une grande biodiversité. La disparition des coraux et la pisciculture polluants les mers et océans font disparaître la majorité des poissons consommés par l'Homme implique que l'émission de CO2 due à l'activité humaine a des conséquences multiples dont certaines ne sont pas encore connues: Il faut donc s'attendre à de nouvelles catastrophes qui n'ont pas encore été envisagées par les scientifiques.

Le réchauffement climatique implique la rétrospection.

Les automnes deviennent de plus en plus chaud du fait du réchauffement climatique. Celà entraîne un rejet plus important de CO2, gaz à effet de serre. Les satellites ont montrés jusqu'à présent que la période de croissance et l'activité photosynthétique des forêts dans l'hémisphère Nord augmentaient en automne et au printemps en parallèle avec la température. Des observations qui laissaient penser que la séquestration de CO2 par les forêt serait plus efficace à l'avenir. D'après Shilong Piao du CEA:"Le réchauffement climatique a tendance aussi à augmenter la température du sol, ce qui stimule la vie microbienne et donc la dégradation de la matière organique qui libère du CO2".
Cette respiration est donc augmentée lors des automnes chauds et au bilan la forêt rejettent plus de CO2 qu'elle n'en consomme. Selon l'étude, ces émissions automnales contrebalançeraient le surplus de CO2 séquestré lors des printemps chauds.

Explosion des ventes de semoirs, de distributeurs d'engrais et de pesticides après Grenelle.

SULKY BUREL est une entreprise Bretonne, basée à Châteaubourg, qui fabrique des semoirs et distributeurs d'engrais. Elle est N°1 en FRANCE et occupe la troisième place sur le marché Européen. Elle a un chiffre d'affaire de 37 millions d'euros pour 2006-2007, affichant un bond de 25% de ses ventes précédentes. Elle ouvre un bureau actuellement en Russie et investit 4% de son chiffre d'affaires dans la recherche et le développement en déposant de nombreux brevets. L'entreprise fabrique et commercialise 5000 machines par an. Ces machines sèment et répendent des engrais en moins de temps, plus longtemps sur de plus grandes surfaces. Les semoirs atteignent entre 9 et 24 mètres. L'entreprise emploie 200 personnes et son site va s'agrandir. En effet, l'entreprise devrait connaître encore de belles années de croissance de l'ordre de 20%, dans une conjoncture extrémement favorable.
Le patron de cette entreprise, Jacques Burel a déclaré:"Les secrets d'une telle croissance viennent d'une stratégie volontariste de développement à l'export et une politique d'innovation poussée. La demande agricole en semoirs et en épandeurs d'engrais est importante aujourd'hui, notamment en Europe de l'Est. Nous effectuons 35% de nos ventes à l'exportation, principalement vers les pays de l'Union Européenne et de la CEI (Russie, Biélorussie, Ukraine...)... Dans un contexte agricole en pleine mutation, nous essayons de développer des innovations utiles... Les équipements agricoles prennent de plus en plus de place..."
Propos recueillis par Stéphanie Hussenot-Guilloux dans le magazine du conseil général d'Ille et vilaine de Février-Mars-Avril.

ANALYSE:
Le taux de croissance de cette entreprise démontre une demande de plus en plus forte de matériel au service de l'agriculture scientifique dans une période où les consommateurs demandent une agriculture plus proche de la nature. L'INRA sous la pression de l'opinion publique, des consommateurs et des association et ONG se tourne vers la recherche sur une agriculture avec le moins d'engrais possible en pratiquant la couverture végétale, la rotation des cultures, remplacer la monoculture contre la polyculture, sur des parcelles agricoles plus petites afin de préserver les haies, lieu de biodiversité. La pratique de l'agriculture avec des machines aussi énormes a pour conséquence la destruction des barrières naturelles qui jouent aussi le rôle d'anti-érosion du sol. Ces machines agricoles sont très lourdes et tassent inévitablement le sol avec les conséquences connues sur les végétaux.

CONCLUSION:
La nouvelle réglementation européenne sur l'agriculture biologique (qui tolère 0,9% d'organismes génétiquement modifiés, des pesticides, des engrais chimiques) et l'explosion des ventes de ce genre de machine agricole prouvent, notamment dans les pays de l'est, une volonté d'hyperproduction en utilisant l'agriculture scientifique, grand consommateur d'énergie (notamment de pétrole). Cette hyperproduction visée a pour conséquence l'augmentation de la richesse des pays de l'est qui doivent rattraper leur "retard économique" sur le reste de l'Europe. Même si l'objectif n'est pas néfaste à première vue, nous pouvons imaginer que le travail fourni par les 200 salariés de SULKY BUREL va avoir pour conséquence d'augmenter le chômage dans le domaine agricole de ces pays. La deuxième conséquence est l'élimination et l'éradication de beaucoup d'espèces vivantes en détruisant les haies pour utiliser ces machines agricoles "innovantes". La troisième conséquence directe et l'utilisation massive d'engrais et de pesticides ce qui est en contradiction directe avec la politique de développement durable et de préservation de l'environnement prétendue par l'Europe dans sa politique régionale mais aussi internationale. D'une part, le discours politiquement correct fait à Grenelle sur le "développement durable" tend à montrer l'intérêt de l'Europe pour une agriculture avec moins d'engrais et de pesticides, d'une autre part le chiffre d'affaire de SULKY BUREL démontre l'inverse: Le chiffre d'affaire ne pouvant mentir, c'est bien l'Europe le menteur.

Tchernobyl.

L'explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl en 1986 a formé un nuage radioactif sur l'Europe. Tous les gouvernements ont pris des mesures sanitaires (comme la non consommation des salades contaminées par le césium 137). Pourquoi le gouvernement français de 1986 (cela se passerait aujourd'hui, le gouvernement actuel ferait de même) est le seul gouvernement à ne pas avoir réagit et avoir divulgué des fausses informations (comme l'apparition providentiel d'un anticyclone sur le territoire français au moment de la catastrophe)? Tous les français ont continué à se nourrir des fruits et légumes de cette période en faisant confiance au gouvernement.

L'institut de protection et de sûreté nucléaire a reconnu officiellement les valeurs de la contamination en France. Des lieux touristiques comme la forêt du Boréon et le massif du Mercantour sont contaminés à plus de 800.000 Bq/m2 en césium 137. Pour comparaison, la zone sous haute surveillance de Tchernobyl commence à 555.000 Bq/m2!
Les cancers de la thyroïde ont augmenté de 9% d'après le ministère de la santé. En Champagne-Ardennes, entre 1986 et 1996, l'augmentation chez les femmes est de 30%, celle des hommes de 100% et chez les jeunes de 12 à 19 ans, une augmentation de 300%: Certains détracteurs à la solde du gouvernement insinuent que le principal responsable du cancer est l'augmentation du niveau de vie des français et que la vieillesse favorise les tumeurs malignes (cancer). Cela est vrai. mais comment expliquer l'augmentation du cancer de 300% chez les jeunes??

Il y a d'autres cancers qui prolifèrent depuis cette catastrophe:
-diabète.
-cancer du foie.
-cancer des poumons.
-cancer du colon.
-cancer des voies urinaires.

Pourquoi le gouvernement français nous a t-il menti? Ce n'est pas logique, le gouvernement, par définition est au service de sont peuple et aime à se faire aimer pour maintenir son pouvoir. Pourquoi les médecins savent mais n'osent pas parler par peur des représailles? Pourquoi un journaliste qui veux faire un article sur le sujet est de suite contacté par son directeur de la rédaction? Pourquoi la télévision refuse à chaque fois la promotion d'un livre traitant de ce sujet et refuse d'inviter les victimes qui portent plainte? Pourquoi les juges subissent des pressions et menaces alors que nous sommes dans un pays démocratique et que les pouvoirs sont censés être séparés?

La réponse est simple:
-Il vaut mieux amuser le peuple par des jeux et du pain, comme au temps des romains, modernisé par le football et des Loana... Nous sommes tellement idiots que l'on accepte et en redemandons encore!
-Le gouvernement préfère masquer des informations que de reconnaître sa haute responsabilité en avouant que les enjeux économiques (premier pays nucléarisé en europe et deuxième au monde après les USA) priment sur la santé publique et que le gouvernement est à la solde des lobbies.

Cette catastrophe sur la santé publique n'est que la continuité d'une série de hautes trahisons des différents gouvernements français (qu'ils soient de droite ou de gauche) envers son peuple:
-L'affaire de l'amiante.
-L'affaire du sang contaminé.
-Bientôt, l'affaire de la vache folle, le retour.

Les farines de viandes, le retour!

Depuis août 2006, les farines de viandes sont de nouveaux autorisées pour leur usage... en fertilisant! Cette décision prise en toute discrétion peut laisser perplexe car souvenons-nous de la crise sanitaire de la vache folle avec l'encéphalopathie spongiforme bovine. Cette crise aura durée 20 ans.

Rappels des principales décisions administratives:
-Janvier 2001: Interdiction des FVO dans l'alimentation de toutes les espèces animales, confirmée par arrêté de mars 2003.
-Avril 2001: Suspension des FVO issues de ruminants sur le marché de la fertilisation organique.
-Septembre 2005: Arrêté ministériel parachevant ces dispositions sous motifs que ces matières sont impropres à la consommation animale et que leur utilisation est suspendue pour la fabrication de matières fertilisantes.
Le texte précisait pour une durée de 1 an! Ainsi, respectant scrupuleusement le délai légal (arrêté du 31/08/2006), les pouvoirs publics ont abrogé "en toute discrétion" l'arrêté de septembre 2005 et ont donné par conséquent l'autorisation de remettre ces produits à la disposition des agriculteurs qui souhaiteraient les utiliser par exemple en tant que fertilisants... L'Histoire de l'Homme a démontré et démontre encore que nous n'apprenons rien de nos échecs.

Purin d'ortie VS Pouvoirs publiques Français.

"... depuis le 1er juillet 2006, un décret empêche de fournir, par quelque moyen que ce soit, des recettes de produits naturels non-homologués. Ainsi, le simple fait de communiquer publiquement :
- que l’eau chaude est un bon désherbant pour les allées ;
- que de simples feuilles de fougère éloignent les chenilles des choux ;
- la recette séculaire du purin d’ortie.
… peut valoir une condamnation à 2 ans de prison et 75 000 euros d’amende, à l’auteur."
[www.univers-nature.com]

Double face alias FAO ou la skizophrénie d'une très grande institution.

Dans le rapport "Agriculture biologique et sécurité alimentaire", de mai 2007, la FAO s'est livré à un véritable plébiscite de l'agriculture bio, considérant notamment qu'elle s'appuie sur des biens de productions disponibles localement, qu'elle a peu de recours aux carburants fossiles, qu'elle gère la biodiversité dans le temps (rotation de culture) et l'espace (cultures associées), qu'elle est source d'emploi et des services environnementaux, qu'elle rompt le cercle vicieux de l'endettement lié à l'achat d'intrants agricoles (pesticides et engrais), pour au final assurer des revenus supérieurs aux paysans tout en leur assurant une meilleure autonomie alimentaire.
La FAO a invité les gouvernements à mettre l'agriculture biologique en premier plan dans l'ère du développement durable.
Or, 7 mois plus tard, la FAO déclare à la presse: "L'agriculture biologique peut contribuer à la lutte contre la faim, mais il faut utiliser des engrais chimiques pour nourrir tout le monde".
Le 10 décembre, le directeur général de la FAO, Jacques Diouf déclare: "... il n'est pas impossible de nourrir aujourd'hui 6 milliards de personnes et 9 milliards en 2050, sans une utilisation judicieuse d'engrais chimiques."
Dans le même temps, on apprend que ce qui avait été présenté comme un rapport de la FAO n'en émane pas, ou plus... les auteurs officiels restent inconnus!
Par ailleurs, 2 jours après, n'étant plus à un paradoxe près, le directeur de la FAO déclare:"Si nous n'agissons pas de suite, le changement climatique augmentera le nombre d'affamés dans le monde". Pour cela, il n'hésite pas à suggérer que les paysans vivant dans écosystèmes fragiles et œuvrant à leur conservation de par les pratiques culturales adoptées, bénéficient d'une "redistribution pour les services environnementaux et la conservation/séquestration du carbone" dont ils sont les artisans.
En clair ce discours fait valoir l'organisation, l'instauration de bons d'achat d'engrais, de semences et de pesticides pour un montant de 17 millions d'euros, à destination des petits agriculteurs des pays en développement!!

Source: Echo Nature magazine de janvier 2008.

ANALYSE:
La FAO a désormais 2 maîtres:
1/ Les Etats-Unis, tout le monde le savais déjà...
2/ L'Europe qui est propriétaire de l'agriculture biologique...
La nouvelle réglementation sur les règles de productions de l'agriculture biologique (tolérance de 09% d'OGM, utilisation de pesticides et d'engrais chimiques) démontre la mainmise totale des lobbies et multinationales sur les gouvernements qui votent les lois afin de faire consommer, même dans l'agriculture bio leurs produits chimiques, mais aussi une volonté de l'Europe de se détacher des Américains tout en ayant la même politique agricole protectionniste que ces derniers.

Pétrole: Le déclin de la production a déjà commencé.

D'après la dernière publication de l'institut energy watch group, le pic de production du pétrole a été atteint en 2006. Au niveau du pronostic des réserves, il y a un grand décalage entre les industriels et l'AIE (agence internationale de l'énergie). Officiellement, les réserves mondiales de pétrole se situe entre 1200 et 1300 milliards de baril, l'EWG conclu une valeur de 854 milliards de barils. Une diminution de la production devrait baisser de 3% par an depuis 2006. En 2020, il n'y aurait plus que 58 millions de barils par jour et en 2030, 39 millions de barils par jour.

D'après le EWG:"L'AIE envoie des signaux erronés aux responsables politiques, aux industriels, aux consommateurs et les médias".

ANALYSE:
Quel intérêt a l'AIE de divulguer des mensonges, sinon de ralentir l'avenue d'un changement radical sur la consommation d'énergie en n'utilisant plus le pétrole et pour que les multinationales du pétrole puissent gagner un maximum d'argent, avant la disparition du pétrole?!
Le pétrole est enfouie depuis des millions d'années à l'état "liquide" et transformé en gaz en seulement 1 siècle: Par la loi de l'équilibre, il ne faut donc pas s'étonner des conséquences néfastes sur l'ensemble du système Terre: Cela aurait été bien qu'au 19 ième et 20 ième siècle, les penseurs et scientifiques se posent se genre de question au lieu de mettre l'Homme sur un piédestal... Imaginez une seconde que les réserves de pétrole réelles (qui sont bien en dessous des "estimations" de ceux qui gagnent de l'argent sur les exploitations) soient révélées. Celà implique un effondrement du marché mondial du pétrole et de son économie de l'amont jusqu'en aval: Les énergies alternatives prendraient le dessus en voyant émerger de plus en plus de machines qui n'utilisent pas de pétrole comme la voiture à air comprimé. Tout comme les pays riches industriels et les pays en voie de développement, pour maintenir la croissance économique pour les uns et augmenter celle-ci pour les autres, les propriétaires de l'économie du pétrole essaient de gagner du temps afin de pouvoir s'enrichir en pillant les dernières réserves.

Au 19 ième siècle, nous pensions que les richesses du système Terre étaient illimitées. Au 21 ième siècle nous prenons seulement conscience, après avoir tout saccagé, qu'il n'en est rien. Au 22 ième siècle, l'Homme se rendra compte enfin qu'il fallait rester humble face à mère nature s'il voulais survivre mais il sera sûrement déjà trop tard.

Le bambou et le cerf-volant:

Le conte du fabriquant de cerf-volant.
Extrait du volume 5 de "USAGI Yojimbo"
(en référence à Miyamoto Musashi) de STAN SAKAI.
Il y a trois cents ans de cela, pour célébrer la construction d'un canal d'irrigation, un sage seigneur, décréta un festival de cerfs-volants. Cette célébration avait un double but: Non seulement elle fournissait au peuple une fête bien méritée mais les milliers de pieds foulant le sol long du canal le tassaient et en fire un quai solide. Depuis lors, tous les mois de juin, a lieu le TAKO-KICHI MATSURI, festival des cerfs-volants fous.

"Je m'appelle TATSUSABURO.
Dans notre pays, chaque région fabrique un modèle de cerf-volant qui lui est unique. La notre est connue pour ses cerfs-volant hexagonaux. Cependant, ma véritable passion, ce sont les ODAKO (cerfs-volant géants). Mon année débute avec l'automne quand il faut couper le bambou pour l'armature. L'automne est la meilleure saison car les jeunes bambous sont longs et fermes et n'ont pas été attaqués par les insectes. Les tiges sont coupées et taillées en lattes. Les lattes sont ensuite bouillies dans une solution à base de soude pour protéger le bois de la moisissure et des insectes. Certains fabriquant préfèrent passer simplement le bambou sur une flamme mais moi je crois que çà ne fait que réduire la flexibilité de la tige. Ha! Voilà pourquoi mes cerfs-volant sont les meilleurs. Les bambous sont alors mis à sécher pendant six mois et nous sommes presque en hiver. Il est temps de faire le WASHI (papier). Je pars dans la montagne à la recherche de KOSO (sorte de murier). Les pousses dont j'ai besoin mettent deux ans à s'épanouir mais ce sont elles qui donnent les meilleures fibres pour le papier. Chaque année, je dois grimper plus dans la montagne. Le bois est bouilli jusqu'à ce que l'écorce puisse être détachée par bandes. Les bandes sont alors séchées sur des séchoirs de bambou. Puis l'écorce noire du dessus est raclée, laissant la place à l'écorce blanche du dessous. Maintenant, il est temps de laver les bandes, il faut pour cela une source de montagne, fraîche et pure: Elle ne contient pas d'impuretés qui décoloreraient mon papier. Nous sommes désormais au cœur de l'hiver et mes mains et mon corps hurlent de froid mais il est dit qu'un artiste comme moi doit souffrir pour son art, je pense que je me rendrai aux sources chaudes avant la fin de ce jour. Je dois encore faire bouillir des bandes dans une solution de soude et de cendres puis je les lave une dernière fois dans le courant. Ensuite, je mouds l'écorce en fibres. J'ajoute une racine de TORORO(variété d'igname) pour que les fibres flottent dans l'eau de manière homogène et pour empêcher les feuilles de papier de coller les unes aux autres. Je fais fondre les fibres dans un baquet d'eau et trempe les bandes de bambous dans ce liquide épais et laiteux. Je l'agite d'arrière en avant jusqu'à ce qu'une couche lisse de dépôt se forme, ni trop épaisse, ni trop fine. Les feuilles sont soigneusement lissées, pressés puis étendues sur des planches pour sécher dehors au soleil. C'est à présent la fin du printemps, le bambou a enfin séché comme il faut, il est désormais temps de construire l'armature. Les feuilles de papier sont collées entre elles avec de la pâte de blé. Un dessin est tracé dessus avec du charbon, fixé avec de la paraffine puis peint avec de l'encre et des pigments opaques. Le papier est attaché à l'armature, le cerf-volant est plié légérement et notre équipe n'a plus qu'à l'apporter au festival. C'est le plus grand cerf-volant jamais construit!"

Mais le cerf-volant géant s'échappa pour reprendre sa liberté avec l'aide du vent du nord...

"C'est de nouveau l'automne, l'époque des bambous... Je m'enfonce dans les montagnes en quête des bonnes tiges pour faire mon armature. Je trouve le bosquet parfait avec des tiges longues et fermes près d'un petit lac de montagne. Je commence à couper en pensant que l'an prochain, j'aurai l'ODAKO le plus grand, le plus imposant, le plus beau que personne ait jamais vu... L'an prochain..."

Dans le même style:
-Jonathan Livinston le goeland.
-Le vieil homme et la mer.
_________________
POUR VOIR LE PROJET GAIA EN TEMPS REEL INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER! http://www.agriculturegaia.com/contact-newsletter.php?lang=fr

Revenir en haut

Visiter le site web du posteur

Publicité






MessagePosté le: 28/03/2008 21:19:15    Sujet du message: Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum -> Spécialités et Études -> Agroalimentaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

SoftGreen phpBB theme by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005