Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
Chute du prix de l’huile d’olive

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum -> L´agriculture en Tunisie -> Sujet d'actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Auteur

Message

bjw
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2006
Messages: 219

MessagePosté le: 27/04/2006 08:57:26    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive

Répondre en citant


Pour la saison 2005-2006, la production oléicole est estimée à 200.000 tonnes, dont 105.000 tonnes collectées par l’Office National de l’Huile (ONH).

La Tunisie cherche à maintenir sa position sur le marché mondial, dont l’objectif à long terme (dans 10 ans) est d’atteindre une production de 250.000 tonnes.

Pour l’instant et selon l’ONH, la Tunisie a mis une stratégie de développement visant à améliorer le rendement des oliveraies et de créer une superficie de 30.000 hectares dans les zones irriguées, avec introduction de nouvelles variétés.

Cette année, les indices des prix pour le marché mondial ont connu une évolution rapide, suite à un déficit en matière d’olive, entraînant un mouvement de spéculation sur les prix, qui sont passés (en Tunisie) de 5 à 6 DT le litre, voire 7,5 DT pour la qualité supérieure sur le marché de Sfax.

Mais cette augmentation des prix sur le marché intérieur a entraîné un détournement des consommateurs vers d’autres huiles végétales importées et compensées ainsi la consommation d’huile d’olive et dont le prix de litre tourne autour de 2 DT.

Conséquence : une mévente de l’huile d’olive tunisienne sur le marché intérieur, engendrant une chute du prix d’huile à 4,5 DT en mars 2006, sur le marché, devenu une véritable bourse de l’huile.

De ce fait, plusieurs huileries, particulièrement au Sahel et à Sfax, souffrent de difficultés financières nécessitant l’intervention de l’ONH pour l’achat des quantités d’huile d’olive chez les huileries à 4 DT le litre.

Il faut rappeler, enfin, que la Tunisie vient de créer, par la loi des finances de 2006, un fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée, dont l’objectif est de hisser les exportateurs tunisiens au niveau du commerce international d’huile d’olive.
T.B.
webmanagercenter
_________________
Ben Jemâa Wael
Ingénieur en biologie-technologie alimentaire
Responsable Management de la Sécurité Alimentaire
Groupe DELICE C.L.N.
bjw@gnet.tn


Dernière édition par bjw le 28/04/2006 09:53:09; édité 1 fois

Revenir en haut

Publicité






MessagePosté le: 27/04/2006 08:57:26    Sujet du message: Publicité


PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut

Med.MRAIHI
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 467

Localisation: Italie

MessagePosté le: 27/04/2006 23:00:51    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive

Répondre en citant


c'est qui TB bjw?
_________________

Mohamed MRAIHI
[/url]

Revenir en haut

bjw
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2006
Messages: 219

MessagePosté le: 29/07/2006 08:04:03    Sujet du message: l’huile d’olive se vend très mal

Répondre en citant


l’huile d’olive se vend très mal


La Chambre des députés a examiné et adopté, le 20 juillet 2006, un accord financier tuniso-américain en vertu duquel les Etats-Unis d’Amérique accordent à la Tunisie un crédit de 20 millions de dollars destinés à financer l’importation par l’Office National de l’Huile (ONH) d’huiles végétales américaines qui, officiellement, seraient «moins chères que l’huile d’olive tunisienne et mieux adaptées au pouvoir d’achat du Tunisien».


Cet accord de prêt a été pour certains députés l’occasion de rouvrir le dossier de l’huile d’olive dont le prix a augmenté sensiblement cette année.

Ces derniers ont demandé au ministre de l’Agriculture des éclaircissements sur les raisons qui ont amené le gouvernement à importer des huiles végétales alors que l’huile d’olive tunisienne est toujours, à défaut d’acheteurs étrangers, stockée en grandes quantités dans les citernes.

Le volume stocké est officiellement estimé à quelque 80 mille tonnes dont 50 mille tonnes ont été acquises par l’ONH et 30 mille tonnes à la charge des privés.

Pour mémoire, rappelons que la Tunisie produit en moyenne 170 mille tonnes par an dont 35 à 50 mille tonnes sont consommées localement tandis que le reste est supposé totalement exporté, la plus part du temps en vrac, c’est-à-dire dans des conditions généralement peu compétitives.

Pour 2006, la Tunisie a exporté durant les six premiers mois de l’année 75 mille tonnes, et ce, à la veille d’une nouvelle campagne oléicole que le ministre de l’Agriculture qualifie de «tout juste moyenne», estimée aux environs de 170 mille tonnes.

Cette abondance de l’offre est, en toute logique économique, en contradiction de la flambée des prix qu’a connue ce produit cette année. Elle est également en contradiction avec cette tendance à importer en devises d’autres huiles végétales et à en compenser le prix localement. Il faudrait évaluer, en toute sérénité, les différents aspects qualitatifs, et surtout, le coût réel de ces deux opérations (importation + subvention) pour se rendre compte, peut-être, de leur contre productivité.

La réponse du ministre de l’agriculture Mohamed Habib Haddad a été trop «macroéconomique» et trop «internationale». Il a parlé de la régression du marché de l’huile d’olive. Cette régression, qui aurait affecté le marché durant les mois de mars, avril et mai, a touché tous les pays concurrents, y compris l’Espagne. Elle serait imputable à la hausse des prix de l’huile d’olive et à la modicité de la demande. Selon le ministre, une reprise est néanmoins amorcée un mois après, autrement dit au mois de juin 2006.

Il a soutenu en même temps que l'exportation d’huile d'olive constitue une importante source de devises tant elle génère des rentrées de l'ordre de 700 millions de dinars par an. C’est le cas de l’exercice 2004. En 2005, les exportations d'huile d'olive ont atteint 476,7MD, enregistrant ainsi une régression de 32,7%. De même au niveau des destinations, les exportations d'huile d'olive ont connu un déclin de : -27,7% vers l'Italie, -37,3% vers l'Espagne, -55,6% vers les Etats-Unis et -97,5% vers le Maroc.

Les facteurs qui ont affecté la filière huile d’olive sont de deux ordres :

Exogènes : le faible niveau de consommation de l'huile d'olive à l'échelle mondiale, contrairement aux autres huiles végétales et la concentration de la consommation de l'huile d'olive dans la zone méditerranéenne, surtout, dans l'Union européenne, premier producteur mondial, qui a su conserver sa compétitivité sur le marché communautaire et sur les autres marchés d'exportation dont notamment les Etats-Unis.

Endogènes : les fluctuations de la production d'huile d'olive dues aux conditions climatiques, l'irrégularité des pluies, la mauvaise répartition géographique des huileries installées principalement dans le milieu urbain et éloignées des zones de production d'olives qui engendre généralement une augmentation des frais de transport.

Le ministre compte beaucoup sur les chercheurs tunisiens pour étudier les spécificités de l’huile d’olive locale et lui assurer de nouvelles valeurs ajoutées propres à améliorer sa compétitivité. D’où tout l’enjeu de la création d’un fonds spécial pour promouvoir l’exportation d’huile conditionnée.

Abou sarra
webmanagercenter
_________________
Ben Jemâa Wael
Ingénieur en biologie-technologie alimentaire
Responsable Management de la Sécurité Alimentaire
Groupe DELICE C.L.N.
bjw@gnet.tn

Revenir en haut

SPAGNOL EDY
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2006
Messages: 7

Localisation: France

MessagePosté le: 17/12/2006 00:38:20    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive

Répondre en citant


Bien le bonsoir a tous de l'autre coté de la méditerranée

L'HUILE D'OLIVE

Si l'on prend en compte tous les facteurs du marche celui qui vient en tète de liste:
- Le premier est le gout
- extra vierge etc.. AOC etc..
- Extraite a froid
- Origine et la provenance
- Vient le prix uniquement maintenant
- la couleur du produit
- la Marque
- la bouteille l'esthétique

et avant tout 85% de l'huile d'olive se consomme l'été ceci est pour les propos que vous tenez sur le conditionnement je ne comprends pas votre strategie de bidons en plastique, "vous perdez tout le gout" alors que vous pouvez faire autrement et en plus vous avez le temps pour vous y preparer Question

et a prendre en compte les ventes en Europe je connais les chiffres, je pense que vous aussi
Goût fruité vert 41%
Goût fruité mur 68%
Goût avec une certaine amertume 14%
Goût piquant 7%

Donc pour quelle raison vous ne vous batez pas plutot dans le sens de ces chiffres Shocked
Pour quelle raison vous ne créez pas des AOC et plus Shocked
Vous avez une richesse inouïe en cultivarLaughing

Cordialement

Revenir en haut

Amara
Correspondant
Correspondant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2006
Messages: 127

Localisation: Zaghouanland

MessagePosté le: 18/12/2006 16:13:38    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive

Répondre en citant


Soyez le bienvenue S.Edy,
Nous appartenons à cet espace méditérranien qui nous offre plusieurs possibilités d'échanges d'expériences surtout à propos ce sujet d'huile d'olive, j'ai essayé plusieurs fois de se connecter sur le forum de votre portail Afidol.org , le résultat est négatif
Vous avez cité qques facteurs qu'on doit tenir compte pour la stratégie de ce secteur
à mon avis on doit travailler sur deux themes : conditionnement et l'AOC
N'oublions pas que la conduite de la culture d'olivier à huile d'une facon générale dans les zones de production est presque biologique , il suffit de la conversion de la méthode conventinnelle à la mode biologique.
_________________
amara2288@yahoo.fr

Revenir en haut

SPAGNOL EDY
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2006
Messages: 7

Localisation: France

MessagePosté le: 19/12/2006 00:12:08    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive

Répondre en citant


http://www.afidol.org/

Bonsoir

Le biologique, l'on ne parle pas biologique avant tout c'est une histoire de gout a 85 % le biologique vient après, je ne veux pas vous froisser,
Tant que vous n'aurez pas misé sur le gout,

Goût fruité vert
Goût fruité mur
le gout en géneral
En rapport avec les pays ou vous voulez distribuer l'huile, et non au votre, il y aura une barrière énorme.

C'est comme si en Angleterre nous cultivions des Dates et nous vous les exportions chez vous, ce serait à mourir de rire en parlant "gout"

Il serait fort intéressant que vous participiez a des dégustations ou des formations professionnelles ou autres échanges entre écoles, faire abstraction de votre gout et se fondre au gout des pays ou vous voulez vendre.

Depuis quatre ans des nouvelles maladies sont apparues, et il a fallu chercher l'huile ailleurs
Exemple l'Espagne a eut une baisse de production de plus de 45% EN 2004 et 2005, et vous avez participé a leur procurer la différence.
Une fois ces maladies traitées ils vont reprendre leur production normale, et du coup ils vont moins importer de la vient la différence.
Il est vrai que les conditions météorologiques en Europe vous sont actuellement favorables.
Il serait grand temps de se réveiller et de ne pas faire que les bouches trou.

Je ne voudrais pas qu'il y est de méprise, j'aide des personnes de chez vous et de pays voisin à voir autrement, Soit dans leur thèses, soit autrement, ET DU TEMPS
Il me semble que vous trompez déjà au départ, j'ai gouté beaucoup d'huiles de vos pays, il y a un fossé énorme à franchir, et il est vrai que de les conditionner en plus en conteneur plastique n'aide pas, vous avez emplement raison.

LE GOUT SVP
Et en plus vous avez tout pour y arriver

Et l’AOC je vous promets que le jour ou vous y êtes, vous serez primé dans le milieu oléicole il faut y croire, et en plus vous avez des personnes qui y croient, et qui travaillent dur pour.

Nous appartenons à cet espace méditérranien qui nous offre plusieurs possibilités d'échanges d'expériences surtout à propos ce sujet d'huile d'olive
Je suis tout a fait en accord avec vous

Cordialement

Revenir en haut

Green Growth
Jdid
Jdid

Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 20

MessagePosté le: 29/12/2006 22:58:20    Sujet du message: cours de Dégustation c'est le 1er pas

Répondre en citant


Bonsoir de l'autre coté de la méditerranée,

les formations de Dégustation sont rares et très payantes chez nous. et il faut chercher donc les solutions faciles, en invitant qq à l'INAT.

Avoir une idée sur le gout du consommateur est essentiel pour pouvoir répondre à ces attentes.

Cordialement,

GG Wink

Revenir en haut

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 05:49:36    Sujet du message: Chute du prix de l’huile d’olive


Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum d'Agronomie en Tunisie Index du Forum -> L´agriculture en Tunisie -> Sujet d'actualité Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

SoftGreen phpBB theme by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005